CNRS
En Fr

Partenaires


Adress

  • Centre d'Etudes Himalayennes
    UPR 299 - CNRS
  • Campus Condorcet
  • Bâtiment de recherche Sud
  • 5, cours des Humanités
  • 93300 Aubervilliers
  • France
  • Tel : 01 88 12 11 03
  • himalaya[at]cnrs.fr
  •  
  • How to get here
  • Intranet
  •  


Home > To be noted > Events

"Asie du Sud - Himalaya" Worshop (in French)

With Maurane Hillion (PhD student at EHESS), Thursday 26 November 2020

 

co-organised only online during lockdown, by Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC) and CEH, at 5.30pm
 

Passe-muraille: Pratiques, comportements et transformations autour du mur frontalier du Meghalaya (Inde)

 

En 1989, l’Inde décide de construire une barrière le long de sa frontière de 4 090 km avec le Bangladesh pour lutter contre les migrations illégales et l’insécurité. Aujourd’hui, cette barrière n’est toujours pas entièrement matérialisée bien que son édification soit planifiée sur les 1 040 km restants. C’est le cas au Meghalaya et plus particulièrement dans le district des East Khasi Hills peuplé en grande partie par les Khasi, considéré comme « Scheduled Tribe » (tribu répertoriée) par les autorités indiennes. La frontière telle qu’elle existe actuellement dans cette région représente bien plus qu’une simple délimitation séparant deux pays. Elle génère un espace transfrontalier caractérisé par des pratiques sociales et économiques. Celles-ci se traduisent notamment par des marchés transfrontaliers informels accessibles des deux côtés de la frontière et le trafic de bovins. Dans le village de Balat (East Khasi Hills) où la frontière s’est matérialisée par la construction de la barrière, des mutations de l’espace transfrontalier se sont produites: les échanges économiques se formalisent grâce à des « Border Hats », des marchés régulés et contrôlés. La barrière est donc à l’origine de nombreuses transformations sociales, culturelles et économiques. Il s’agira de déterminer en quoi l’objet-mur a reconfiguré la société au sein de l’espace transfrontalier. Du mode de construction au mode de vie, notamment à travers les notions d’incertitude et de danger que génèrent le mur ainsi que la complexité des interactions sociales sur les marchés transfrontaliers il s’agira d’étudier les interférences que la barrière produit chez les Khasi au Meghalaya qui vivent de part et d’autre de la frontière.

To prepare this session, Maurane Hillion proposes the following articles:

Duncan McDuie-Ra, The India–Bangladesh Border Fence: Narratives and Political Possibilities, Journal of Borderlands Studies | 29.1 - 2014

Élisabeth Vallet et Charles-Philippe David, (Introduction) Du retour des murs frontaliers en relations internationales, Études internationales, Volume 43, numéro 1, 2012
 

The workshop is open to everyone.
 

Programme for the first semester 2020-2021

8 October : Arnaud Kaba (Centre for Modern Indian Studies, Göttingen). Le geste du verrier, le tintement des bracelets et la chair brûlée. Valeur du savoir, rapports de pouvoir et quête d’indépendance chez les Sheeshgarh de Firozabad

22 October : Grégoire Schlemmer (IRD). Gestion des maladies, cultes aux esprits et traitement d’autrui. Séance autour du visionnage du documentaire Sansari. La Déesse et le Corona en Himalaya

19 November : Maurane Hillion (Université Paris Nanterre). Passe-muraille : Transformation, régulation et comportements autour de l’objet-mur à la frontière du Meghalaya (Inde)

10 December : Isabelle Sourbès-Verger (CNRS). La politique spatiale de l’Inde, des impératifs du développement au "New Space"
 
To download programme for the first semester 2020-2021
 
PRACTICAL INFORMATION
ASH Workshop - Thursday 5.30pm–7.30pm
Room F308, Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie
Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative (LESC)
21 allée de l’université, Nanterre.
RER A – Nanterre Université

Contacts :
Olivia Aubriot (CEH), Nicolas Prévôt (LESC), Fabien Provost (King’s College London)
olivia.aubriot@cnrs.fr, nicolas.prevot@parisnanterre.fr, provost.fabien@gmail.com